Documentation

Collection Écrit d’Experts

De passage au bureau de la CNES, le regard des visiteurs est souvent attiré par une bibliothèque où, rangés comme de bons petits soldats, dorment les mémoires de la Chambre…

Pas toujours d’actualité –notre Chambre s’enorgueillit d’exister depuis 1976- quelquefois dépassés par des recherches ultérieures, mais splendide mine d’information, cette compilation révèle le métier, l’acuité intellectuelle et la passion de nos membres.

Il serait dommage que cela resta Belle Bibliothèque au Bois Dormant !

D’autant que ces textes ne peuvent que favoriser l’accroissement de notoriété de la CNES et faire que notre soleil parcourt les terres de la connaissance, sans jamais se coucher…

Ayant pris conscience de cette opportunité, le Conseil d’Administration a donc décidé d’utiliser les possibilités offertes par le print on demand [1] et a confié la réalisation d’une collection dédiée aux Éditions du Net qui réalisent entre autres les ouvrages du CNRS, de l’INSEE et de l’OFCE.

couverture EdE

Cela ne se fera qu’avec l’accord de l’auteur, destinataire des droits d’auteurs, et après avis favorable d’un comité de lecture choisi parmi les représentants de la Chambre ; actuellement, Christian Bealu, Philippe Crasse et Jean-Marc Dechaud.

Pour initier cette collection, le comité a sélectionné quelques volumes parmi les derniers mémoires primés, et entreprend une démarche auprès des auteurs distingués afin de publier les premiers ouvrages à l’occasion du congrès.

Dans un second temps, une collection Mémoire d’Experts, permettrait de publier en facsimilé des textes plus anciens, toujours pertinents, mais ne correspondant pas aux normes de l’édition numérique actuelle.

Vendus par les grandes chaînes de distribution culturelle (Chapitre, Decitre, Fnac, Amazon, etc.) et en ligne sur Internet ; exposés sur les manifestations sur lesquelles nous sommes présents, ne doutons pas que cela participe au rayonnement de notre Chambre.

[1] Comme son nom l’indique, il s’agit d’imprimer à la demande les ouvrages, une fois qu’ils sont commandés en ligne sur Internet. Certes le prix de revient est plus important, mais il n’y a aucun stock couteux à gérer et à financer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *