« LES SECRETS DE L’EXPERTISE » : PRÉSENTÉ PAR JACQUES NÈVE

« John Ellicot »
Petite Bracket Clock  avec réveil et sonnerie « En Passant »
Circa 1740, Londres, Angleterre
31 x 18 x 14cm
Mouvement à fusée avec transmission à boyau, échappement à verge, avec suspension directe, un pivot à l’avant et un couteau à l’arrière, le réglage par le balancier à visser, sonnerie des heures « En Passant » par un coup, sur un grand timbre d’airain situé en haut du mouvement. Un système de réveil avec armage à tirette par la droite du boîtier. Autonomie 8 jours. Cadran en laiton gravé et doré, l’anneau de quantième et l’anneau de réveil en laiton gravé, remplis noir en gravure et argentés. Fenêtre de vision du quantième sous le chiffre XII. Les aiguilles en acier revenu bleu. Boîtier en chêne et placage de poirier noirci, les bronzes appliqués dorés et vernis.
Exemple typique de fausse signature, généralement de prestige, sur une pendule de la même époque. Dans l’exemple présent, le facteur de ce bel objet essaye de jouir de la notoriété de qualité de son confrère John Ellicott.
On notera la faute d’orthographe flagrante (1 « T » au lieu de 2). D’autres cas sont connus, par exemple Fromanteel à Londres, ou Agéron et encore Bréguet, tous les deux à Paris et faussement signés à leur époque par des suisses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *