Présentation de l'expert : Christophe Comentale

Liu Xiaodong, Autoportrait devant un miroir d’intérieur paysan (1991)
Huile sur toile, 197 x 130 cm
农家镜前的自画像Boîte à cachet cinabre, (Chine, 20e s,, années 70)
céramique bleu et blanc, diam. 14 cm
(anc, coll. FD)Epingle à chapeau (Chine, 20e s,, années 70)
métals divers et plumes, éléments soudés et montés sur ressorts, H. 18 cm
(anc, coll, FD)Chen Chao-pao, L'arbre aux oiseaux (2018)
lavis et gouache sur papier, 133 x 67 cm
陳朝寶 鸟树
Expert en Extrême-orient
Mots clés : • Chine • Beaux Arts • Arts appliqués • Jade • Bambou • Bois • Soie • Papier • Plume • Paille • Lavis • Peinture à l’huile • Estampages • Estampes de Nouvel an • Peinture de cour • Symboles propitiatoires • Avant-garde; Occidentalisme
Région : Paris – Île de France (FRANCE)

Expert en Oeuvres d’art sur papier chinois et supports connexes.

J’ai commencé d’observer la Chine à partir de l’Italie...

... l’Italie, puis la France, pays parmi les premiers à avoir mené campagne en Chine. Et aussi car, voilà plusieurs décennies, les séjours en Chine étaient difficiles, voire impossibles. J’ai donc abordé le pays par l’étude de la langue et en regardant de très près les objets des musées et collections diverses (Guimet, Vatican, musée des missionnaires de Parme,…) et aussi à travers les écrits des premiers sinologues, les missionnaires, notamment italiens. Cela a abouti avec un DEA sur Matteo Ricci puis une thèse sur Matteo Ripa, missionnaire peintre et graveur à la Cour de l’empereur, introducteur de l’eau-forte en Chine. J’ai traduit les parties des Mémoires relatifs à leur approche des arts. Ils m’ont donné accès aux collections anciennes de ce pays.

Cela a été possible en allant ensuite travailler au musée du Vieux Palais, d’abord celui de Taipei, puis celui de Pékin, les deux lieux les plus chargés d’histoire et d’objets. En parallèle, je fréquentais les collectionneurs d’art ancien et contemporain : lavis, gravures, huiles vus comme œuvres et comme matériaux pour expertiser des pièces de collections disparates ou bien les pièces acquises ici et là. Devenu conservateur des musées, j'ai eu différentes affectations, la première au centre Pompidou où j’ai monté les fonds chinois de la BPI et ceux de la médiathèque de langues. En 1995, j'ai rejoint le Ministère des Affaires Etrangères en Chine. En charge du patrimoine et de l’archéologie, j'ai fréquenté les spécialistes en charge des différents fonds patrimoniaux des grands laboratoires de recherche archéologique et des musées du pays : Pékin, Shanghai, Canton, Shenyang,....

La familiarité avec le patrimoine chinois a été mon quotidien, au Musée du Vieux Palais de Taiwan, puis au Muséum national d’histoire naturelle, au département du musée de l’Homme où j’ai été chargé de mission pour la Chine et ai fait des acquisitions de pièces lors de missions spécifiques.

J’ai pu, toujours dans ce contexte, monter des expositions Est-Ouest sur les images, des originaux et des multiples des deux pays, dans des musées de Hong Kong, Pékin, Paris. Les choses ont ensuite évolué lorsque je suis devenu conseiller scientifique au musée chinois du quotidien…

Finalement, qu'est-ce qu'un expert ?

Durant quatre décennies, au fil du dialogue avec les objets, ceux des collectons publiques, ceux pour lesquels ma compétence était requise, notamment pour « voir ce qui était écrit dessus » et décrypter ainsi des symboles autres. Les découvertes ont été multiples, comme l’est l’art chinois. La connaissance des périodes anciennes reste un atout pour lire et comprendre les œuvres modernes et contemporaines.

Traiter de l’art permet de voir comment, avec le temps qui passe, les choses lui résistent, périssent, comment elles se répartissent selon les passions des hommes. Voilà autant d’aspects qui participent à la compréhension du monde des objets Est-Ouest, de l’objet impérial aux pièces du quotidien. En art chinois, aucun aspect des choses ne doit être négligé.

En ma qualité d’expert et de conseiller scientifique, j’accueille désormais les collectionneurs désireux d’en savoir un peu ou plus sur leur collection et leurs pièces. Des objets, des pièces qui existent et restent indispensables à l’homme. Les visiteurs qui reviennent en sont un témoignage vivant, les particuliers qui font appel à moi également. La Chine demande patience et longueur de temps.

Les paroles s’envolent, les écrits restent.

J’ai accompagné mon activité de publications multiples : Les estampes chinoises, Cent ans d’art chinois, … De nombreux articles sont en ligne sur le blog sciences et art contemporain… Une autre façon de fixer les choses et d’expliquer…

Christophe Comentale, expert CNES
Coordonnées :

150 avenue Daumesnil 75012 PARIS

Paris – Île de France, FRANCE

Téléphone : 06 26 93 87 84
Messagerie : comentale_ch@yahoo.fr

Site web : https://alaincardenas.com/blog/

Sur les réseaux sociaux : sur Facebook  sur Linkedin sur Twitter