Archives par étiquette : carrousel

La Belle Époque du rêve

Philippe Crasse, expert en Automates, instruments de Musique à mécaniques et Art Forain présentait Dimanche 30 juin 2019, cet imposant carrousel 1900 réunissant les plus grands noms de l’art forain, depuis les sculpteurs Alexandre Devos pour les gondoles de princesse et Josef Hübner pour la cavalerie galopante jusqu’au facteur d’orgues Gavioli, pour l’orgue de 89 touches.

Ce carrousel a fait tourner bien des têtes depuis la Belle Époque. Un succès à la mesure de l’ambition de son concepteur, J. Van Muster, qui transparaît dans le nom donné à son attraction: «Hippo Palace», une référence à l’hippodrome de Paris pour ce manège siégeant à l’origine dans un fastueux palais de bois décoré sur le thème des courses de chars. La puissance de la traction animale a été remplacée par celle du cheval-vapeur, pour entraîner six quadriges semblables à des carrosses de princesses, destinés aux petits comme aux grands. Pour les décorer, l’entrepreneur forain a fait appel aux meilleurs artisans de son temps. Alexandre Devos a ainsi été chargé des gondoles. Ayant débuté sa carrière dans la sculpture religieuse avant de se spécialiser dans les ornements forains monumentaux, il a fait école en Belgique, où il est une référence. Son style baroque, avec des compositions puisant volontiers dans l’Antiquité, s’est épanoui sur les plus importantes attractions du tournant du XXe siècle. Joseph Hübner a quant à lui donné vie aux chevaux. Le sculpteur allemand s’est fait une réputation grâce à l’élégance de ses équidés, cabrés par le dynamisme de la course qui leur confère un port de tête altier. Leur cavalcade se déroule en musique, grâce à un orgue Gavioli de quatre-vingt-neuf touches, capable de jouer des pièces de grand répertoire pour quarante musiciens. Cet orchestre mécanique, proposé autour de 300 000 €, est lui aussi une rareté : seuls deux autres exemplaires sont conservés, l’un par la Sanfilippo Foundation de Chicago, l’autre au sein d’une collection privée européenne. Plus que centenaire, cet exceptionnel ensemble d’art forain, installé depuis le début des années 1950 au moulin d’Orgemont, à Argenteuil, était encore en activité il y a peu. Il ne demande qu’à reprendre du service.
(Extrait de l’article de Sophie Reyssat, dans la Gazette de Drouot du 28 Juin 2019)
Le carrousel a battu tous les records de la discipline, en atteignant 772800 € (frais inclus)